ARCADIA
le verger d’agrumes des Bas-Brusquets
(Vallauris, France)

Le verger

1/ CONDITIONS ECOLOGIQUES :

Le verger est situé à flanc de colline, à cinq ou six km de la mer Méditerranée ; il est exposé au sud-est.
Longitude 7°03’56,7’’E Latitude 43°34’57,4’’N.

Il occupe une succession de terrasses d’une superficie totale d’environ 4000 m2.

Le climat est doux, avec en hiver normal des gelées faibles ou nulles.
Les vents dominants sont Est-Ouest, ou Ouest-Est, généralement de faible intensité.
Les précipitations annuelles ont varié ces dernières années entre 360 mm[1] en 2007 et environ 1250 mm en 2010.

Les sols sont plutôt calcaires.

[1] 562 mm en 2004, 528 mm en 2005, 553 mm en 2006

2/ ORIGINE :

Comme beaucoup d’autres terrains agricoles de Vallauris, il était complanté de bigaradiers (alias orangers amers), cultivés pour la fleur, et accessoirement pour la production d’oranges amères, utilisées essentiellement pour la confiture. L’exploitation déjà en perte de vitesse dans la première moitié du 20ème siècle, comme toutes les exploitations de ce type, du fait de la concurrence étrangère, a de plus souffert des conditions climatiques très défavorables de 1956 (vague de froid « historique » sur toute l’Europe, en février, qui a duré près d’un mois). A l’abandon à partir de 1978, envahi de broussailles, il a été nettoyé et les arbres, morts sous les ronces, ont été arrachés en 1985.

L’actuel verger a été créé en deux phases par M. Joseph Castellino, à l’époque propriétaire du terrain :

Phase 1 :
En 1986 (juste après les grands froids de février), environ 40 arbres ont été plantés sur les trois planches supérieures. Les arbres ont été achetés à la coopérative agricole de Vallauris (Nerolium).
Espèces : mandariniers, orangers, limettiers, citronniers, pomelos, kumquats.

Phase 2 :
Début août 1988, plantation d’environ 220 arbres, en partenariat avec la Station de Recherches Agronomiques de l’INRA de San Giuliano, en Corse, qui s’est chargée de la fourniture des arbres.
Espèces : clémentiniers, mandariniers, orangers, limettiers, citronniers, tangelos, pomelos, kumquats, tangors.
Il s’agissait d’un verger pilote d’agrumes (de variétés commerciales), destiné à étudier :
– l’étalement des récoltes
– le comportement de différents porte-greffes (résistance au sol calcaire, résistance au froid, résistance aux maladies)
– l’aspect décoratif (pour agencement jardins méditerranéens
– l’effet de la densité des arbres (moyenne 820 arbres/ha)
Cette étude avait pour objectif de se donner des outils pour maintenir des activités traditionnelles agricoles et touristiques sur la bande littorale des Alpes-Maritimes.

3/ MODE DE CULTURE

– travail du sol
le terrain occupé par les arbres ne reçoit pas d’autres cultures ; des tentatives (en particulier semis d’un engrais vert, la phacélie) n’ont pas donné de bons résultats, probablement du fait de la densité trop importante des arbres (de l’ordre de 820 arbres/ha) ; tontes des herbes en cours d’année, selon les besoins et seulement en cas de besoin. L’herbe coupée est laissée sur place. Le sol n’est plus retourné depuis le début de l’utilisation du BRF (voir article spécifique sur le BRF).

– fertilisation :
* jusqu’en 2005 : fumier de mouton broyé (migon) et engrais organo-minéral de type NPK 6-8-12 de la sté Passeron

* En 2006 : migon et engrais organique Duetto de type NPK 5-5-8, de la Sté Italpollina, utilisable en agriculture biologique.

* En 2007 : engrais organique Dix de type NPK 10-3-3, de la Sté Italpollina, utilisable en agriculture biologique, et Duetto.

* En 2008 : On ne trouve plus de Dix dans le commerce ; remplacement du Dix par du Phénix, hors de prix, en association avec le Duetto. Début de l’utilisation du BRF.
* Depuis 2009 : utilisation presque exclusive de BRF (parfois complété par les restes des stocks de Dix ou Duetto).

4/ ARROSAGE

En l’absence de précipitations, pendant les mois d’été :
– jusqu’en 2004 : arrosage hebdomadaire manuel, au moyen d’un tuyau flexible déplacé d’arbre en arbre ; quantité indicative : 100 à 300 litres par arbre. Temps de main d’œuvre de l’opération : 3 jours complets par semaine.
– depuis le 15 juin 2005, utilisation d’une installation d’arrosage par goutteurs, qui permet une importante économie d’eau et surtout de main d’œuvre ; la plupart des arbres sont équipés de 2 goutteurs 4 l/h ; objectif : 100 litres/semaine, en général (le nombre et le débit des goutteurs – 2, 4, et 8l/h – permettent de moduler la quantité distribuée en fonction de la taille des arbres).

5/ TAILLE DES ARBRES

Annuelle, fin février à avril (voir article spécifique « La taille des agrumes »).

6/ TRAITEMENTS

Aucun traitement.

On observe quelques ravageurs, dont le nombre s’équilibre naturellement (Voir les articles « Les indésirables au verger » et « Manger et être mangé »). A noter cependant :

– la présence générale de la mineuse ; elle apparaît en été et s’attaque aux feuilles de toutes les nouvelles pousses. Elle ne s’attaque pratiquement pas aux fruits, l’impact sur la production n’est pas connu mais semble peu important.
– des pertes, plus ou moins importantes d’une année à l’autre, de production de clémentines en début de période de production, soit courant novembre, à cause de la pourriture (verte/bleue), dues principalement à la mouche de l’agrume (ceratitis capitata) dont la piqûre constitue un passage pour l’entrée de micro-organismes qui provoquent le pourrissement, lequel se transmet ensuite aux fruits voisins. Quand la température descend en-dessous de 14°C, la mouche disparaît.

Pour lutter contre la mouche, mise en place en 2004, dans quelques arbres, de pièges à glu distribués par Adolive, type « Med Fly Stick Bio » avec attractif (phéromone), contre la mouche des fruits (ceratitis capitata), utilisables en agriculture biologique. L’efficacité en a semblé assez limitée.

En 2005, essai de phéromones spécifiques de la ceratitis, vendues par «Magellan», mises en place dans des pièges à glu de fabrication maison. Meilleure efficacité et sélectivité : la plupart des mouches attrapées sont des cératites. Modèle repris chaque année depuis, également commercialisé par Biotop depuis (au moins) 2010.

5/ DIVERS

Exploitant et adresse :
Bernard Cuerq
449 chemin des Bas-Brusquets à Vallauris
e-mail arcadia@cuerq.net

SIRET 484 472 220 00017

Certification Agriculture Biologique depuis janvier 2013 (Ecocert).

Mise à jour 05/02/2013

Clémentines communes
Clémentines communes
Pomelos Marsh
Pomelos Marsh
Tangelo Orlando
Tangelo Orlando
Citrons Meyer
Citrons Meyer
Orangers Valencia Late
Orangers Valencia Late

 

Kumquats Nagami
Kumquats Nagami

Visite du verger janvier 2007
Visite du verger janvier 2007

 

20/03/2006 récupération d’un essaim d’abeilles
20/03/2006 récupération d’un essaim d’abeilles

Ruche Ouverte