La villa Fabulite

Propriété située au Cap d’Antibes, où ont habité des grand-parents et arrière-grand-parents de Bernadette. Sa grand-mère maternelle Gabrielle Antonia Frédérica Augusta Saisson est née dans cette maison en 1909. A l’époque, les terrains du Cap n’ont pas du tout bonne réputation, et ne sont absolument pas recherchés comme aujourd’hui. A cause des embruns dus à la proximité de la mer, ils ne sont pas adaptés à l’agriculture. Ce sont donc les filles qui héritent de ces propriétés peu cotées.

Auguste, le père de Gabrielle, est marin pêcheur. C’est un métier dangereux, malgré la protection de Notre Dame de Bon Port, dont le sanctuaire est tout proche, à côté du phare de la Garoupe, lui aussi bien utile aux pêcheurs. Le bateau d’Auguste est un « pointu », le petit bateau traditionnel local ; il est amarré tout près, au port de l’Olivette. En décembre 1910, une tempête met en danger les pointus, qui sont le seul moyen d’existence des pêcheurs locaux. Auguste et ses collègues se battent contre les éléments pour tirer leurs bateaux en sécurité sur la plage. La mer est vraiment en colère, ça arrive, même en Méditerranée. Les bateaux sont ballotés comme des fêtus de paille et très difficiles à maîtriser ; Auguste va se retrouver écrasé par l’un d’eux, il n’y survivra pas.

En 1985, la propriété devient hôtel-restaurant sous le nom de Maryland.

En 1999, changement d’exploitant, et changement de nom : la nouvelle SARL Fabulite va exercer, en plus des deux précédentes activités, celle de centre de plongée sous-marine.

Le centre de plongée cesse ses activités en 2011. La SARL Villa Fabulite, actuelle propriétaire des locaux, continue d’exercer les activités d’hôtel et restaurant.